6 points à considérer lors de l'évaluation d'une station de charge de désinfection UV

Récemment, l’agence des États-Unis pour la protection de l’environnement a averti le public que des désinfectants et des produits d’assainissement censés à tort offrir une protection contre le coronavirus inondent le marché afin de tirer profit de la pandémie. Sur la base de ce conseil, sachant ô combien il est difficile de désinfecter l’intérieur d’un chariot en utilisant les ultraviolets, il est donc essentiel d’être prudent et informé lors de l’évaluation des stations de régénération avec une désinfection UV.

Avant d’acheter des produits censés éliminer les agents pathogènes ainsi que d’effectuer d’autres fonctions, nous vous prions instamment de vérifier très sérieusement leur efficacité réelle. En effet, une offre très alléchante peut se révéler être une arnaque. Avant de cliquer sur le bouton Acheter maintenant, vérifiez les six points suivants :

shutterstock_1701548911-UV-WEB
1. Vérifiez que la lumière UV-C entre en contact avec TOUTES les surfaces des appareils à l’intérieur de la station.

La désinfection d’un objet nécessite en effet une exposition totale aux rayons lumineux UV-C. Pour bien comprendre, déterminons exactement ce qu’est la lumière ultraviolette C et comment elle « fonctionne ».

Nous savons tous que les rayons ultraviolets du soleil ont des effets nocifs. C’est d’ailleurs pourquoi nous appliquons généreusement de la crème solaire pour nous protéger du soleil lorsque nous sortons de chez nous. Mais saviez-vous qu’il existe trois types différents de rayons ultraviolets ? La plupart des rayons ultraviolets émis par le soleil et qui entrent en contact avec vous sont des rayons ultraviolets A à grande longueur d’onde. Mais, en plus des rayons ultraviolets A, il existe des rayons ultraviolets B et C. Tous les rayons ultraviolets ne sont pas efficaces en matière de désinfection. Les rayons ultraviolets C ont la longueur d’onde la plus courte et le plus d’énergie. C’est la raison de leur efficacité anti-microbienne, car en brisant les chaînes de l’ADN, ils empêchent la reproduction et le fonctionnement des microbes.

Contrairement à la lumière ultraviolette A et B, la lumière ultraviolette C est germicide. Elle peut même neutraliser les « super microbes » qui ont développé une résistance aux antibiotiques. La lumière ultraviolette C pénètre la cellule et tue les agents pathogènes en affectant leur ADN.

Wavelength Diagram

Pour une désinfection complète d’un objet, celui-ci doit être totalement exposé aux rayons lumineux ultraviolets C. Pour évaluer une station de désinfection aux ultraviolets sans contact, vous devez toujours vous poser la question suivante : « L’objet est-il posé sur un support opaque ou sur du verre transparent ? » Pour une exposition totale, l’appareil DOIT être posé sur une surface transparente en verre, car la lumière ultraviolette C sans contact ne peut pas pénétrer une surface opaque. Si votre objet est en contact avec une surface sombre comme une étagère, un plateau ou même si la lumière est bloquée par un autre appareil, la désinfection ne sera PAS complète.

En cherchant une station de désinfection aux ultraviolets permettant non seulement de régénérer des appareils électroniques sans fil portables, mais aussi des ordinateurs portables, des Chromebook ou d’autres appareils se pliant en deux, l’autre question que vous devez vous poser concerne les claviers qui sont de véritables nids à microbes. À moins que vous ne souhaitiez héberger sur votre clavier trois fois plus de bactéries que sur un siège de toilettes publiques, vous devez vous poser la question suivante : « Le clavier est-il totalement exposé à la lumière ultraviolette C ? »

2. Lisez les travaux de recherche sur lesquels repose la prétendue efficacité de désinfection aux ultraviolets

Le meilleur moyen de vous protéger et de ne pas gaspiller votre argent est de lire attentivement la documentation scientifique sur laquelle sont basées les allégations du fabricant. Lisez ce guide pour en apprendre plus sur les points à rechercher dans les données scientifiques d’évaluation UV-C.

  • Les essais réalisés par des laboratoires en dehors des États-Unis peuvent être basés sur des normes différentes. La recherche a-t-elle été réalisée par un laboratoire de confiance avec un BSL (niveau de biosécurité) ?
  • Si oui, quel est le niveau de biosécurité du laboratoire ? Les laboratoires peuvent avoir le niveau de biosécurité BSL-1, -2, -3 et -4. Le niveau de biosécurité 4 est le plus rigoureux. Il existe seulement treize laboratoires BSL-4 aux États-Unis. Selon les centres pour le contrôle et la prévention des maladies, le SARS-COV-2, le virus causant la COVID-19, doit être testé par un laboratoire BSL-3. Lisez l'article des CDC sur « Reconnaîssance des niveaux de biosécurité » pour en apprendre plus sur les caractéristiques des quatre niveaux de biosécurité et les pratiques des laboratoires.
  • Des travaux de recherche ou des essais ont-ils été effectués sur le terrain, autrement dit en dehors d’un laboratoire ? Les utilisateurs ont-ils trouvé l’appareil efficace et utile ?
3. Comprenez l’importance de la durée d’exposition et du taux de létalité pour la désinfection

La durée d’exposition revêt une importance critique pour l’efficacité de la lumière ultraviolette C. Par exemple, le fait d’agiter un crayon-lecteur UV-C au-dessus d’un objet ne le désinfectera pas, à moins que la lumière ne touche chaque partie de la surface pendant la durée d’exposition prescrite et testée. 

Lors de l’évaluation des stations, il est très important de déterminer quel est le pourcentage d’un germe donné qui est tué par le processus de désinfection aux ultraviolets. Ce pourcentage est aussi appelé le taux de létalité. Dans l’industrie des soins de santé, le taux de létalité le plus élevé est de 99,9999 %. N’oubliez pas que les signes décimaux sont importants. 99 % et 99,999 %, ce n’est pas la même chose. Pour ceux d’entre vous qui travaillent dans les technologies de l’information, vous savez que ces 9 supplémentaires en matière de temps de disponibilité peuvent faire une grande différence ! 99 % de temps de disponibilité, cela signifie trois jours de non disponibilité par an tandis que 99,999 % de temps de disponibilité se traduit par seulement 3 minutes de non disponibilité par an.

La technologie UV-C UVone rapid désinfecte les appareils avec un taux de létalité logarithmique de 5, réduisant la colonie à 10 bactéries SARM après une réduction de 99,999 %*.

*Les allégations de taux de létalité de LocknCharge sont basées sur des données obtenues par un laboratoire BSL-2 accrédité, conforme BPL. Les allégations de taux de létalité pour les SARM avec une létalité 5-log ou de 99,999 % sont basées sur des essais finaux conformes aux bonnes pratiques de laboratoire ou BPL. Les allégations de taux de létalité pour C. Diff sont au niveau de létalité 4-log ou 99,997 % en 60 secondes et une létalité 3-log ou de 99,9 % en 30 secondes. Les résultats C. Diff sont basés sur des essais finaux réalisés conformément aux bonnes pratiques de laboratoire ou BPL. Les résultats obtenus en dehors d’un laboratoire peuvent être différents. Demander nos données complètes d’essais.

4. Déterminez la quantité de contact physique nécessaire pour l’utilisation de l’unité d’assainissement

Les hôpitaux installent à raison des distributeurs d’agent assainissant automatiques sans contact autour de leurs installations. En effet, la distribution sans contact élimine la contamination croisée et permet de réduire la propagation des germes et d’encourager l’utilisation des distributeurs.

La station de désinfection qui vous intéresse est-elle marquée sans contact ou zéro contact ? Si les bactéries sont sur les faces externes de la station et si vous devez toucher la station pour l’ouvrir, cela n’est-il pas contreproductif pour la désinfection de l’appareil ?

Avec le sans contact Désinfection des appareils avec UVone, un utilisateur fait seulement un mouvement de la main au-dessus du système pour l’ouvrir, met l’appareil à l’intérieur, puis fait un mouvement de la main pour le fermer. Tout contact physique avec le stérilisateur portable aux ultraviolets est inutile.

5. Faites preuve de prudence avec les autres produits d’assainissement comme la désinfection à l’ozone

Les molécules d’ozone dans l’atmosphère forment la couche d’ozone protectrice dans l’atmosphère terrestre. Vous vous rappelez ces rayons ultraviolets dont nous parlions précédemment ? La couche d’ozone bloque la lumière ultraviolette C et l’empêche d’atteindre la surface de la Terre. La désinfection à l’ozone utilise le gaz d'ozone plutôt que la lumière ultraviolette pour la désinfection des surfaces. L’ozone présente certains avantages, car un objet, comme le clavier d’un Chromebook fermé, peut être plongé dans le gaz, avec une efficacité supérieure à celle de la lumière. Il peut aussi être plus efficace sur les surfaces poreuses comme les tissus. C’est pourquoi cette méthode est souvent utilisée dans les services de nettoyage à sec.

Cependant, l’utilisation de l’ozone n’est pas sans risque – AU CONTRAIRE.

  • L’ozone est très réactif et corrosif. Une matière exposée au gaz ozone peut être rapidement détériorée, ce qui inclut dans ce cas les appareils mobiles et les unités de régénération.
  • Le gaz d’ozone est toxique. Une fuite dans l’armoire ou la station de régénération peut avoir des effets sérieux sur les personnes. Selon l’agence des États-Unis pour la protection de l’environnement, « l’inhalation d’ozone peut endommager les poumons. Des quantités relativement faibles d’ozone peuvent causer des douleurs dans la poitrine, déclencher des quintes de toux, rendre la respiration difficile et irriter la gorge. Le gaz d’ozone peut aussi aggraver les maladies respiratoires comme l’asthme et compromettre les capacités du corps à combattre les infections respiratoires. »

Voici quelques conseils concernant les éléments à contrôler si vous recherchez des produits de stérilisation portables à la lumière ultraviolette C qui utilisent la désinfection à l’ozone.

  • Vérifiez si la production d’ozone de la station de régénération est inférieure à la concentration ambiante de 0,05 ppm recommandée par l’agence des États-Unis pour la protection de l’environnement. Des études ont montré qu'une concentration d’ozone supérieure à 0,03 ppm peut avoir un effet nocif sur les poumons. En cas de fuite dans l’armoire pendant la génération d’ozone, cela peut avoir des effets considérables sur les personnes dans la salle de classe ou dans l’atelier de l’usine. C'est pourquoi l’agence des États-Unis pour la protection de l’environnement et l’OSHA, l’administration aux États-Unis de surveillance de la santé et de la sécurité au travail, ont fixé la limite de concentration de l’ozone dans l’air ambiant à 0,05 ppm.
  • Nous vous recommandons de vérifier aussi la réglementation locale qui en vigueur. Par exemple, l'État de Californie réglemente strictement les niveaux admissibles des émissions d’ozone. Les niveaux offerts par les solutions de désinfection à l’ozone dépassent probablement ces limites.
6. Réfléchissez sur votre besoin réel d’une solution unique de régénération et de désinfection de vos appareils électroniques sans fil portables

Un chariot tout-en-un de régénération et de désinfection, cela semble trop beau pour être vrai. Mais si vous considérez l'efficacité réelle de ce dispositif, vous découvrirez les avantages offerts par les solutions uniques de LocknCharge utilisant deux appareils distincts pour de meilleures performances de désinfection et de régénération.

  • La conception compacte et épurée de UVone l’appareil d’assainissement portable aux ultraviolets pour appareils électroniques sans fil portables garantit une intégration harmonieuse dans tous les environnements. Contrairement à une station de régénération de plus grande taille, il peut être placé là où il sera le plus utilisé – à l'extérieur des vestiaires, des toilettes ou de la cafétéria. La conformité aux exigences d'hygiène est d'autant plus assurée si l'appareil de désinfection est simple d'utilisation, convivial et visible.
  • Même s'il semble logique de régénérer et de désinfecter les appareils électroniques sans fil portables pendant la nuit, imaginez un instant que vous ne vous laviez les mains que le matin au réveil ? Comme pour le lavage des mains, une désinfection unique quotidienne est probablement insuffisante pour stopper la propagation des virus. Un assainissement plus fréquent peut empêcher la contamination croisée, car les germes sont propagés par les utilisateurs touchant des appareils plusieurs fois par jour.

LocknCharge offre une suite complète de solutions de régénération, de stockage et de sécurité pour les appareils électroniques sans fin portables. Combinez facilement UVone avec un poste de régénération LocknCharge pour optimiser de façon permanente et fiable la désinfection, la régénération et la disponibilité opérationnelle de vos appareils.

Prêt à en savoir plus?

Écrivez-nous aujourd'hui pour un devis gratuit!